Qu’est-ce que lâcher prise ?

Quand nous imaginons le lâcher prise, nous pensons à une main tenant fermement quelque chose. Mais quoi ? Comme si nous étions  retenu, en tension avec quelque chose auquel nous tenons énormément :

En général, cette chose peut être :

  • Une personne qu’on aime…
  • Une position sociale qu’on affectionne…
  • Une chose matériel
  • Une dépendance
définition lâcher prise

Toutes ces choses qui nous tiennent en tension et qui nous semble impossible de nous séparer peuvent être atténué grâce à la méditation.

En effet, la pratique de la méditation estompe nos sources de souffrance provoqué par l’attachement ou l’ego.

En résumé, je pense qu’une médiation guidée sur l’attachement peut vous aider à lâcher-prise s’il vous arrive d’éprouver de la jalousie.

De même une méditation guidée sur la vacuité peut  vous permettre de lâcher-prise et dissiper l’égocentrisme à l’origine de crise de colère.

Faut-il « faire le vide » pour Lâcher prise ?

L’idée reçue est que pour lâcher prise, il faut faire le vide. Or il est impossible à notre cerveau d’arrêter de penser, c’est dans sa nature.

Méditer ce n’est pas arrêter de penser.

On ne peut pas lâcher prise en stoppant toute pensée.

Le lâcher prise s’est diminuer le flux continu de pensée qui constitue les bavardages incessants de nos neurones au quotidien.

Le cerveau empreint souvent les mêmes circuits de pensées sans que nous nous en rendions compte. Et ces cheminements irréfléchis  peuvent à alimenter nos perturbations mentales et même conduire à des comportements inapproprié comme la colère ou la peur dans des situations sans dangers. Méditer c’est utiliser l’esprit pour connaître l’esprit.

Lâcher prise méditation

Prenons l’image du torrent comme le flux incessant de pensée Ce torrent à l’intérieur duquel chaque molécule d’eau est une pensée. Imaginons la molécule d’eau du torrent qui soudain arrive à l’océan et  se perd dans l’immensité tranquille. Un peu comme une pensée disparaissant dans l’esprit.

Le Lâcher prise, c’est apaisé l’esprit, c’est observer chaque pensée passé sans jugement comme si on observe un oiseau passé dans le ciel. Le Lâcher prise, c’est observer chacune de nos pensées, chacun de nous sentiments, chacune de nos sensations l’esprit naturellement.

Quelle type de méditation pratiquer pour Lâcher prise?

Le lâcher prise s’est un peu comme entendre sans écouter.

Le lâcher prise, c’est faire attention aux choses que nous oublions mais qui sont essentielles dans notre entourage comme l’air que nous respirons, la nature, la nourriture, les sons, la lumière du soleil et des étoiles, l’amour de nos proches.

Le lâcher prise c’est faire abstraction du passé, sans ruminer un événement que nous ne pourrons jamais changer. Ce passé ne nous appartient plus. Aujourd’hui, nous sommes une personne différente. Réjouissons nous de vivre et profitons de ce que nous sommes maintenant. Sans attente d’un futur meilleur qui ne le sera peut-être pas…

Vaincre l’attachement pour lâcher prise

« L’attachement désirant est, par définition, un facteur mental perturbé qui observe son objet contaminé, le considère comme étant cause de bonheur, et le désire ».

G.K. Gyatso

Notre attachement provient de notre préoccupation de soi, laquelle donne naissance à une sensation de besoin. Ce besoin nous mobilise à la recherche du bonheur que nous pensons trouver dans les objets à l’extérieur de notre esprit.

Lâcher prise, c’est aussi la recherche de la paix intérieure.Pour trouver la paix intérieure inutile de chercher à l’extérieur.

Une focalisation inappropriée exagère ensuite le pouvoir de l’objet au point d’avoir la conviction que rien de plus parfait pour satisfaire notre désir. Cela peut être n’importe quoi, une personne, un objet matériel ou autre. Ce désir exacerbé peut donner naissance à la jalousie, la colère et la haine.

Soit nous ne sommes pas en possession de notre objet d’attachement et à ce stade nous pensons que nous ne pouvons pas être heureux sans lui.

Soit nous disposons bien de cet objet d’attachement, mais malheureusement celui-ci n’accomplit pas ou plus toutes les attentes projetées. Notre besoin n’est plus rempli comme nous le voudrions et il en résulte une insatisfaction.

Nous projetons notre envie sur quelque chose d’autre qui va le remplacer, un nouvel objet d’attachement. Et nous recommençons le même processus.

Cercle vicieux

Comprendre ce cercle vicieux est la première étape pour vaincre l’attachement.

Pour ne pas s’attacher aux personnes, il faut savoir que nous serons séparés tôt ou tard. Chaque rencontre conduit à une séparation comme la naissance conduit à la mort. Sans attachement, la séparation inévitable sera moins douloureuse.

Moins s’attacher, ne veut pas dire moins d’attention. Nous pouvons nous détacher d’un ami, sans pour autant ne plus s’en intéresser. Simplement garder à l’esprit qu’un jour vous serait séparé et profiter encore plus de sa présence maintenant. Le même raisonnement s’applique pour chaque personne, objet matériel ou autre.

Pour lâcher prise, il fait aussi vaincre l’attachement à notre propre personne.

Nous croire important nous fait souffrir.

Méditation guidée sur le non-attachement pour lâcher prise:

 

Vaincre l’ego pour lâcher prise par la vacuité

L’ego est une représentation fausse de nous-même.

Se prendre pour le centre du monde, nous empêche de lâcher prise. Imaginez la pression que l’on doit porter sur nos épaules…

La perception d’un moi est un mécanisme biologique qui nous a permis de survivre. Mais aujourd’hui alors qu’il n’est plus question de survie, nous étendons ce mécanisme pour assouvir nos désirs.

Se prendre pour le centre du monde, nous empêche de lâcher prise. Imaginez la pression que l’on doit porter sur nos épaules…

En réalité, nous faisons parti d’un ensemble comme une cellule fait par d’un organisme. Notre sort ne compte finalement pas.

« L’humanité est composé de plus de mort que de vivant »

Auguste Comte

« Nous ne sommes que des poussières d’étoiles »

Carl Sagan

L’important est de passée une existence heureuse et de souffrir le moins possible.

Pour dissiper notre ego, il est aussi important de comprendre la notion de vacuité. Le bouddhisme donne le nom de « vacuité » lorsque l’esprit lâche prise.

Dans l’univers, la vacuité est partout en chaque galaxie, étoile et planète jusqu’à l’échelle de l’atome entre protons et électrons. Cette vacuité n’est pas le vide. Mais un espace impossible à percevoir avec nos sens  où toute chose peut surgir. Le bouddhisme ne parle donc pas de néant mais de possibilités infinies. Sans cet espace, les phénomènes ne pourraient naître, se mouvoir et disparaître. Notre corps aussi est plein de petit espace qui permettent de respirer, parler ou digérer.

« La vacuité, ou l’infinie possibilité de manifestation, est la nature absolue des choses. Tout ce qui surgit de cette vacuité – les étoiles, les galaxies, les êtres, les tables, les lampes, les horloges et même notre perception du temps et de l’espace est l’expression, relative d’un potentiel infini, une apparition momentanée au sein d’un espace sans limite. »

Yongey Mingyour Rinpotché

La vacuité est la vision de la nature des choses qui nous enseigne que nous n’avons pas d’existence propre.  La méditation sur la vacuité fait disparaître notre ego et nous permet de totalement lâcher prise grâce à la dissipation momentanée de la perception d’un moi.

 

Méditation guidée sur la vacuité pour Lâcher prise:

Méditation Passion vous remercie d’avoir lu cet article et espère vous être utile dans votre pratique du lâcher prise. Nous espèrons pourvoir partager et discuter avec vous sur le sujet. Merci encore pour vos commentaires et partages.

Pour continuer votre lecture sur le lâcher prise :

https://www.serelaxer.fr/meditation/meditation-pour-lacher-prise/

http://meditationzen.blog/2019/05/21/comment-lacher-prise

https://insighttimer.com

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *